Pour réussir dans la pêche, il faut être bien préparé. La liste des 5 astuces ci-dessous présentera comment revenir le filet plein.

La pêche via migration de banc de poissons

Comme dans n’importe quel autre métier, l’organisation du temps est cruciale. Ainsi, les pêcheurs utilisent plusieurs techniques essentielles pour transformer la pêche en une profession et subvenir à leurs besoins. Le nombre et la variété de poissons sont essentiels pour la rentabilité du métier de la pêche. C’est pour cela que les pêcheurs doivent mettre en pratique un large éventail de connaissances et compétences. Une de cette expertise cruciale est la connaissance des migrations de poissons.

En utilisant différentes technologies avancées, comme des radios émetteurs, les pêcheurs peuvent suivre la fréquence des déplacements de poissons. Malgré les différentes technologies disponibles, le pêcheur doit connaître les trajets des différents poissons, sachant que beaucoup d’entre eux sont nomades.

Outils de pêche hors du commun

Tourniquet à poissons

Cet appareil a un peu les mêmes fonctions qu’un moulin à eau. Il est utilisé surtout dans les rivières pour capturer toutes sortes de poissons pour ensuite les transporter vers des bassins de rétentions. Pendant le transport, cet outil utilise le débit naturel de l’eau pour apporter aux poissons de l’oxygène constant.

Électropêcheur

L’électropêcheur crée un champ électrique en utilisant des électrodes pour établir un courant dans l’eau, qui attire les poissons. Une fois que les poissons se sont approchés, l’appareil sonne et avise les échantillonneurs pour les laisser collecter des données. Cet appareil peut être aussi utilisé pour attraper plus facilement des poissons, mais dans de rares occasions.

Piège à vis rotative

En 2023, ce dispositif valait dans les alentours de 15 000$ et permet de compter les poissons qui se déplacent dans les rivières à endroits variés en utilisant un cylindre ou un cône pour les capturer. Cet outil peut être également utilisé pour collecter des données afin de marquer les poissons pour les recherches.

Avoir une bonne condition physique pour la pêche

Les personnes qui font de la pêche leur métier travaillent souvent dans des conditions défavorables. Travaillant 12 heures par semaine en moyenne, une bonne condition physique est essentielle au travail. Il est primordial d’avoir une musculature solide, incluant le dos et les abdominaux. Cela permettra non seulement l’équilibre, mais aussi le maintien du combat contre les différentes créatures marines.

Technique de pêche au filet

Les pêcheurs mettent le filet à différentes profondeurs selon les divers types de créatures marines qu’ils veulent attraper. L’astuce est d’avoir une vitesse de capture supérieure à la vitesse de fuite de la proie.

Imaginez un filet qui se transforme en chaussette et piège les poissons, cela s’appelle la technique de la senne tournante. Tout d’abord, les marins commencent par repérer le banc de poissons. Ensuite, ils vont les encercler. Une fois entourer, ils ferment le fond du filet et ce qui donne l’effet de la chaussette.

La technique des filets maillant est la plus populaire. Le filet est maintenu à la verticale grâce à des bouées. Les poissons sont pris aux pièges dans les mailles. Cette technique est généralement utilisée pour pêcher du thon.

La pêche au filet n’est plus beaucoup utilisée parce que l’on ne peut pas vraiment savoir quel poisson peut se coincer dans les mailles.

Sélection de leurres et appâts pour une pêche efficace

Pas d’équipe, pas de problème. Voici ci-dessous les meilleurs appâts pour la pêche en solitaire.

Tenya

Utilisé principalement pour la dorade grise, la dorade royale et le pagre, le tenya est particulièrement efficace. Habituellement difficiles à attraper, ces poissons deviennent accessibles grâce à cette technique.

Madaï

Originaire du Japon, le leurre madaï cible divers poissons tels que les pagres, les dentis, les chapons, etc. Le madaï en fait un choix prisé des pêcheurs expérimentés.

Inchiku

La pêche à l’inchiku, tous comme le madaï, viens du Japon. Elle est composée de deux hameçons, permettant d’appâter les sérioles et les sparidés. Contrairement à d’autres leurres, l’inchiku est sans risque d’accrocher le bas de ligne dans les fonds marins.

Kabura

Utilisée dans des situations extrêmes où le tenya peut ne pas être efficace, la kabura est idéale pour la pêche multiespèce. Grâce à son efficacité, elle permet de pêcher des poissons comme les dorades grises, la dorade rose, le pageot, le pagre, la raie, le maigre, etc.

Distribution Revtronik, partenaire de pêche

L’entreprise espère que cet article a enrichi vos connaissances sur ce métier. Les pêcheurs professionnels qui maîtrisent ces astuces seront capables de capturer plusieurs types de poissons variés tout en préservant la faune marine. Aussi exigeante qu’essentielle, cette profession offre une opportunité d’explorer les océans tout en nourrissant des millions de personnes partout dans le monde.

Article connexe

La disparition animale au Québec

Distribution Revtronik, la révolution du commerce électronique.

 

logo footer site map